TRUMP ET L’OBLIGATION VACCINALE

par | Mai 5, 2020 | ActualitĂ©s 📰, Donald Trump, USA, Vaccins | 0 commentaires

Donald Trump Health & Human Services

📰 “EN JANVIER 2018, L’ADMINISTRATION TRUMP A CRÉÉ UNE DIVISION DE LIBERTÉ DE CONSCIENCE  ET DE RELIGION POUVANT, ENTRE AUTRES, PROTÉGER DE L’OBLIGATION VACCINALE!”

 

Comme le prĂ©cisait le neveu de l’ancien prĂ©sident Kennedy, Robert Fitzgerald Kennedy junior, (article plus bas) celle-ci “pourrait Ă©galement ĂȘtre disposĂ©e Ă  recevoir et Ă  rĂ©pondre aux plaintes des citoyens qui ont Ă©tĂ© empĂȘchĂ©s d’exercer librement leurs convictions de conscience et religieuses liĂ©es Ă  la vaccination”.

Avec la crĂ©ation de cette division qui se nomme “LibertĂ© de Conscience et de Religion” au sein du “Bureau des droits civils de la santĂ© et des services sociaux“, le prĂ©sident DONALD TRUMP JETAIT LES BASES du dĂ©mantĂšlement progessif de toutes les obligations de vaccination dans le pays en donnant le choix aux citoyens. L’emprise de Big Pharma sur la santĂ© de la nation Ă©tait compromise. Non seulement il maintenait les exemptions vaccinales dĂ©jĂ  existantes mais Ă©largissait les droits des citoyens en cas de contrainte ou de non respect de ceux-ci. L’administration Trump a dĂ©clarĂ© que la rĂšgle faisait partie intĂ©grante de ses efforts pour appliquer 25 dispositions relatives Ă  la conscience dissĂ©minĂ©es dans diverses lois.

La division “LibertĂ© de Conscience et de Religion” renforçait Ă  de nombreuses personnes et organismes la dĂ©fense de leurs droits constitutionnels. Les chrĂ©tiens et autres confessions religieuses, les libertaires, ainsi que les libres-penseurs, ont un intĂ©rĂȘt commun Ă  lutter contre 🔎l’Ă©tablissement de santĂ© corrompu de Big Pharma.

Le prĂ©sident, Donald Trump, s’efforçait de garantir aux citoyens amĂ©ricains le droit de choisir leurs propres soins de santĂ© en toute libertĂ© de conscience. Il a donnĂ© un exemple bien visible de cette libertĂ© de conscience quand🔎il a pris lui-mĂȘme le traitement d’hydroxychloroquine pratiquĂ© par le microbiologiste français, Didier Raoult.

Cette libertĂ© existait dĂ©jĂ  pour les mĂ©decins mais Donald Trump a souhaitĂ© l’Ă©largir et la renforcer.

 

Donal Trump ne semble d’ailleurs pas du tout convaincu par les vaccins. En 2015 il avait dit sur “Opie Radio”:

“Je n’en ai jamais eu. Et jusqu’Ă  prĂ©sent, je n’ai jamais eu la grippe. Je n’aime pas l’idĂ©e d’injecter de mauvaises choses dans ton corps. Et c’est essentiellement ce qu’ils font. Et celui-ci (le dernier vaccin contre la grippe) n’a pas Ă©tĂ© trĂšs efficace au dĂ©part”

 

“J’ai des amis qui se font vacciner religieusement contre la grippe, puis ils contractent la grippe. Vous savez, cela aide ma rĂ©flexion. J’ai vu beaucoup de rapports selon lesquels le dernier vaccin contre la grippe est pratiquement totalement inefficace.” Source ICI, Archive: ICI

 

Bien que le site soit toujours en ligne et qu’il soit toujours possible de dĂ©poser plainte selon les rĂšgles de 2011, pour la rĂšgle de 2018, les opposants ont dĂ©clarĂ© que cela donnerait au ministĂšre de la SantĂ© et des Services sociaux de nouveaux pouvoirs en vertu de ces lois pour refuser la couverture Ă  certaines populations, comme les femmes qui demandent un avortement et les personnes LGBT.

La rùgle de conscience ANNULÉE

Le 26 janvier 2018, le Bureau des droits civils du HHS a publiĂ© un avis de proposition de rĂ©glementation intitulĂ© “Protection des droits de conscience statutaires dans le domaine des soins de santĂ©”. AprĂšs 60 jours de commentaires publics, l’OCR a publiĂ© une rĂšgle finale le 21 mai 2019. Cette rĂšgle a Ă©tĂ© contestĂ©e devant un tribunal fĂ©dĂ©ral. En novembre 2019, avant l’entrĂ©e en vigueur de la rĂšgle, un tribunal fĂ©dĂ©ral a annulĂ© la rĂšgle de conscience finale de 2019. Selon l’ordonnance du tribunal, la rĂšgle de 2019 restera vacante et ne sera pas en vigueur Ă  moins que l’OCR ne reçoive de nouvelles instructions des tribunaux. Dans le mĂȘme temps, l’OCR peut et continuera de recevoir et d’examiner des plaintes en vertu de sa rĂšgle de conscience de 2011 et de l’autoritĂ© statutaire du HHS en vertu des lois sur la libertĂ© de conscience et de religion promulguĂ©es par le CongrĂšs, dans la mesure oĂč elles ne sont pas interdites par une ordonnance du tribunal. Un tribunal a dĂ©clarĂ© : “La rĂšgle de 2011, qui rĂ©git l’administration des dispositions de conscience par le HHS depuis huit ans et qui n’est pas affectĂ©e par cette dĂ©cision, restera en place et continuera Ă  fournir une base au HHS pour faire appliquer ces lois” (New York c. HHS, n° 19-cv-4676-PAE doc # 248 (S.D.N.Y. 6 nov. 2019 au *144).

∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞

En France, pays fondateur de la DĂ©claration Universelle des Droits de l’Homme qui est un texte pourtant imprescriptible (qu’on ne peut abolir), la libertĂ© de conscience n’est pas trĂšs bien vue par les gouvernements.  La France impose aux enfants en jeune age 11 vaccins Ă©talĂ©s sur 2 ans . De trois vaccins, diphtĂ©rie, tĂ©tanos et poliomyĂ©lite ou DT-Polio, ils sont passĂ©s Ă  11 vaccins  comprenant la coqueluche, 🔎le ROR (Rougeole, Oreillons, RubĂ©ole), Haemophilus influenzae type b, pneumocoque, mĂ©ningocoque C et hĂ©patite .

🔎Ces vaccins sont contestĂ©s par plus de 7000 professionnels de la santĂ©. Une pĂ©tition en ligne menĂ©e par le Pr Luc MONTAGNIER et le Pr Henri JOYEUX appelle Ă  revenir Ă  la raison.

Ces plus de 7000 professionnels de la santé craignent:

  • Des morts subites du Nourrisson, mĂȘme si elles sont rares ;
  • Des maladies auto-immunes chroniques graves et handicapantes dans les annĂ©es suivantes particuliĂšrement du fait de la prĂ©sence de quantitĂ©s trop importantes de l’adjuvant aluminique dans la composition de la plupart des vaccins ;
  • Des risques de cancers particuliers, des os, des muscles, des cartilages… que sont les sarcomes, extrĂȘmement graves chez des adolescents et adultes jeunes, dĂ©tectĂ©s dĂ©jĂ  chez les animaux recevant des vaccins avec l’adjuvant aluminium.

∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞

Aux USA, les compagnies pharmaceutiques fournissent aux mĂ©dias grand public un pourcentage Ă©norme de leurs revenus publicitaires (il s’agit de “corruption ordinaire”). Les grandes sociĂ©tĂ©s pharmaceutiques dĂ©pensent beaucoup plus en publicitĂ© qu’en recherche. Il s’agit de centaines de milliards de dollars. De ce fait, il n’ont pas fait grand cas de cette nouvelle division.

Cette division de HHS  (Health & Human Services – SantĂ© et services sociaux) Ă©tait un atout pour tous ceux qui croient en la libertĂ© de choix pour rester en santĂ©.

Dans un communiqué de presse publié par le Bureau des droits civils du HHS, le directeur Roger Severino a déclaré:

“La loi protĂ©geant la libertĂ© de religion et les droits de conscience ne sont que des mots vides de sens sur le papier s’ils ne sont pas appliquĂ©s. Personne ne devrait ĂȘtre obligĂ© de choisir entre aider les personnes malades et vivre selon ses convictions morales ou religieuses les plus profondes, et la nouvelle division contribuera Ă  garantir que les victimes de discriminations illĂ©gales trouvent justice. Pendant trop longtemps, les gouvernements, grands et petits, ont traitĂ© les demandes de conscience avec hostilitĂ© au lieu de les protĂ©ger, mais le changement arrive et il commence ici et maintenant.

Le secrĂ©taire d’État Ă  la santĂ© et aux services sociaux par intĂ©rim, Eric Hargan, a Ă©galement prononcĂ© ces paroles remarquables:

“Pendant trop longtemps, un trop grand nombre de ces professionnels de la santĂ© ont Ă©tĂ© victimes de brimades et de discriminations en raison de leurs croyances religieuses et de leurs convictions morales, ce qui a amenĂ© beaucoup d’entre eux Ă  se demander s’ils avaient un avenir dans notre systĂšme de santĂ©. Lorsque des AmĂ©ricains fidĂšles sont victimes de brimades sur la place publique et dans le service public, lorsque le sectarisme peut s’Ă©panouir, nous sommes tous perdants”.

∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞-*-∞

Qu’en est-il pour le sectarisme français? Nous savons maintenant que le prĂ©sident Macron se lie, entre autres, à🔎Bill Gates qui veut imposer un vaccin mondial “contre le coronavirus” couplĂ© d’une technologie permettant de pister chaque individu.

Le prĂ©sident amĂ©ricain, Donald Trump, suite Ă  l’Ă©pidĂ©mie du covid-19, semble beaucoup plus parler de vaccins et en prĂ©dit un pour la fin de l’annĂ©e mais le 8 mai 2020, il a affirmĂ© que le coronavirus disparaĂźtrait sans vaccin.

Il est logique que si le gouvernement Trump appuie la libertĂ© de conscience et de religion, celle-ci s’applique dans les deux sens*. C’est Ă  dire que celles et ceux qui croient que le vaccin pourrait les protĂ©ger doivent aussi avoir le droit de se faire piquer🔎mĂȘme si la plupart de ces vaccins sont composĂ©s de dĂ©sinfectants (dĂ©sinfectants qui ont fait sauter de leur siĂšge tous les mĂ©dias financĂ©s par les gouvernements mondialistes ainsi que les mĂ©decins et scientifiques payĂ©s par les laboratoires). Cependant, vouloir imposer un vaccin aux autres quand on a Ă©tĂ© soi-mĂȘme vaccinĂ© est un non sens. Car si vous pensez, sous le prĂ©texte fallacieux, que les personnes non vaccinĂ©es pourraient vous contaminer, c’est que votre vaccin ne vous immunise pas… pensez-y

 

(*) À noter que Moneyrang.org n’est pas antivax mais refuse absolument l’imposition des vaccins, ou tout autre obligation “mĂ©dicale”, ourdies par celles et ceux qui se croient avoir un droit sur les dĂ©cisions et choix des individus et populations. Nous n’acceptons pas que des psychopathes ou personnes entachĂ©es de traits psychopathiques, et les sbires financĂ©s par ces derniers, dictent aux autres ce qu’ils doivent faire ou pire: imposer (un psychopathe passe toujours par ce processus: Au dĂ©part il demande ou conseille, ensuite il reproche et enfin il impose). De plus les vaccins ne devraient pas contenir de produits nocifs pour la santĂ©, mĂȘme Ă  petites doses.
Rfkjr

Maintenir les exemptions de vaccins religieux et de conscience

Par Children’s Health Defense Team 15 mars 2018

Président:
🔎 Robert Fitzgerald Kennedy junior

¾¾.‱*‱.¾¾ 

Pour de nombreuses personnes et familles, les convictions religieuses et de conscience profondément ancrées jouent un rÎle directeur dans les décisions relatives à la vaccination.

Reconnaissant la primautĂ© et la lĂ©gitimitĂ© de ces croyances, 47 États sur 50 autorisent des exemptions de vaccination fondĂ©es sur la religion et/ou la conscience, et environ 1 Ă  6 % des enfants de maternelle bĂ©nĂ©ficient de telles exemptions.

L’exemption religieuse affirme gĂ©nĂ©ralement que “l’administration d’agents immunisants est en conflit avec les principes ou les pratiques religieuses de la personne”. Les personnes qui demandent une exemption religieuse n’ont pas besoin d’appartenir Ă  une Ă©glise ou Ă  une religion organisĂ©e particuliĂšre, mais les autoritĂ©s peuvent leur demander de dĂ©crire le fondement religieux ou spirituel de leurs convictions concernant la vaccination. Les exemptions philosophiques ou de conscience, disponibles dans 18 des 47 États, stipulent gĂ©nĂ©ralement qu'”aucun Ă©tudiant n’est tenu de se faire immuniser si cela est contraire aux convictions de conscience de son/ses parents ou de son tuteur”.

La lĂ©gislation relative aux exemptions spĂ©cifiques varie considĂ©rablement d’un État Ă  l’autre. Dans certains États, les personnes qui demandent des exemptions de vaccination doivent remplir des conditions supplĂ©mentaires, telles que l’obtention d’une dĂ©claration sous serment ou d’un acte notariĂ©, ou recevoir une “formation sur les vaccins” de la part des prestataires de soins de santĂ©. En cas d’apparition d’une maladie, un certain nombre d’États exigent que les Ă©lĂšves exemptĂ©s soient exclus de l’Ă©cole.  

Division: Liberté de Conscience et de Religion

Des institutions telles que l’AcadĂ©mie amĂ©ricaine de pĂ©diatrie (AAP) et des partisans du vaccin tels que Richard Pan – tous deux redevables aux donateurs de l’industrie pharmaceutique – ne cachent pas leur dĂ©sir de passer outre aux croyances religieuses et de conscience des parents en matiĂšre de vaccination. ConformĂ©ment Ă  son objectif d’aller vers “des politiques de vaccination et une application plus strictes”, Pan a Ă©tĂ© le fer de lance de l’adoption du projet de loi 2015 (SB-277) qui a rĂ©voquĂ© toutes les exemptions de vaccins non mĂ©dicaux en Californie. Avec l’adoption de ce projet de loi, la Californie a rejoint les deux seuls autres États (Mississippi et Virginie occidentale) Ă  avoir supprimĂ© ces exemptions.

 

…les intimidateurs ne devraient pas ĂȘtre autorisĂ©s Ă  faire fi des croyances religieuses ou de conscience sincĂšres des citoyens, …

 

Reconnaissant que les fauteurs de troubles ne devraient pas ĂȘtre autorisĂ©s Ă  passer outre les croyances religieuses ou de conscience des citoyens, le DĂ©partement amĂ©ricain de la santĂ© et des services sociaux (HHS) a annoncĂ© le 18 janvier qu’il crĂ©ait une division de la libertĂ© de conscience et de religion au sein du Bureau des droits civils (OCR) du HHS. La nouvelle division aura pour mandat de faire appliquer “les lois fĂ©dĂ©rales qui protĂšgent la conscience et le libre exercice de la religion et qui interdisent la coercition et la discrimination dans les services de santĂ© et les services sociaux”.

Jusqu’Ă  prĂ©sent, la plupart des informations concernant la nouvelle division OCR ont portĂ© sur le rĂŽle de cette division dans la dĂ©fense des convictions morales ou religieuses des prestataires de soins de santĂ©. Toutefois, la Division de la libertĂ© de conscience et de religion a indiquĂ© qu’elle pourrait Ă©galement ĂȘtre disposĂ©e Ă  recevoir et Ă  rĂ©pondre aux plaintes des citoyens qui ont Ă©tĂ© empĂȘchĂ©s d’exercer librement leurs convictions de conscience et religieuses liĂ©es Ă  la vaccination.

 

C’est une grande opportunitĂ© non seulement de conserver le droit de refuser les vaccins pour des raisons religieuses et de conscience, mais peut-ĂȘtre aussi de rĂ©tablir les exemptions religieuses et/ou philosophiques en Californie, en Virginie occidentale et dans le Mississippi.

(…)

Source: https://childrenshealthdefense.org

Le site Web officiel de Health & Human Services
Services: www.HHS.gov/Conscience

LE HHS ANNONCE UNE NOUVELLE DIVISION DE LA CONSCIENCE ET DE LA LIBERTÉ RELIGIEUSE

Le nouveau site web de la division “LibertĂ© de Conscience et de Religion” dispose aussi d’un portail pratique pour 🔎dĂ©poser une plainte et encourage toute personne qui estime que ses droits religieux ou sa conscience ont Ă©tĂ© violĂ©s Ă  le faire.

Extrait:

La Division de la conscience et de la libertĂ© de religion a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e pour rĂ©tablir l’application fĂ©dĂ©rale des lois de notre pays qui protĂšgent les droits fondamentaux et inaliĂ©nables de conscience et de libertĂ© religieuse. L’OCR est l’agence d’application de la loi au sein du HHS qui applique les lois fĂ©dĂ©rales protĂ©geant les droits civils et la conscience dans les services de santĂ© et les services humains, ainsi que la sĂ©curitĂ© et la confidentialitĂ© des informations sur la santĂ© des personnes. La crĂ©ation de la nouvelle division fournira au HHS la concentration dont il a besoin pour appliquer plus vigoureusement et efficacement les lois existantes protĂ©geant les droits de conscience et de libertĂ© religieuse, la premiĂšre libertĂ© protĂ©gĂ©e dans la DĂ©claration des droits.

Lire aussi…

LE CODE TRUMP
LE CODE TRUMP

L’ÉTONNANTE ENTENTE ENTRE DONALD TRUMP / XI JINPING.

Un appel Ă  enquĂȘtes sur la “Fondation Bill & Melinda Gates“, financier de l’organisation mondiale de la santĂ© (OMS), pour faute professionnelle mĂ©dicale et crimes contre l’humanitĂ© sur le site “we the people” de la Maison Blanche

Au jour de l’Ă©dition de cet article, il y a 489 968 SIGNATAIRES.
Cliquez sur l’image pour voir la pĂ©tition:

We The People
NOTE:

LE PRÉSIDENT MACRON SE LIE AVEC BILL GATES:

Le 16 avril, le prĂ©sident de la RĂ©publique unit, dans un partenariat, l’OMS, le Fonds Mondial, Unitaid, Gavi, CEPI, Wellcome Trust,🔎La Fondation Bill & Melinda Gates, la Banque Mondiale, Medecines Patent Pool pour renforcer la coordination internationale autour de l’OMS et construire une initiative multilatĂ©rale afin de gagner contre cette “pandĂ©mie”  (cit.: “En Ă©crasant le temps et l’espace…) et dĂ©velopper des vaccins

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi…

Moneyrang

Pin It on Pinterest

Share This